J’ai lu… La grossesse des paresseuses

18 Juin

Enceinte, j’ai cherché plein de conseils et d’articles sur le suivi de la grossesse sur Internet, dans des magasines et dans des bouquins. J’ai notamment lu (non, dévoré) La Grossesse des Paresseuses d’Anna Deville dans la collection Marabout. Cet ouvrage est de loin celui que j’ai préféré sur le sujet, il m’a suivi durant toute ma grossesse.

Le pitch ? « Parce que vous êtes enceinte, vous croyez que vous allez passer 9 mois à caresser votre ventre et à vous gaver de fraises ? que tout le monde va s’extasier devant votre air de Madone à l’Enfant ? Et que vous rentrerez de nouveau dans vos jeans, après ? Pfff ! Si la grossesse est une aventure extraordinaire, elle n’est pas forcément le conte de fée auquel on a voulu vous faire croire jusqu’à maintenant. Dans ce guide sérieux mais drôle, on vous dit tout et surtout ce que les autres se sont bien gardées de vous dire: comment passer de la planche à la baleine en neuf mois, comment manger deux fois mieux (et non deux fois plus), comment rester divine malgré une allure de culbuto, comment éviter de devenir neuneu Mais aussi comment tout savoir sur l’évolution de Mister Bébé, comment accompagner la mutation de l’homme de votre vie en père de vos enfants (nombreux les enfants). Sans oublier les conseils d’une super maman pour bien préparer l’arrivée de Bébé et vivre au mieux le J day. Pour que votre grossesse reste à tout jamais un souvenir impérissable (pour le papa aussi). »

J’ai aimé :

– Le ton décomplexé du bouquin

– Le réalisme du bouquin. Enfin un livre qui nous dit clairement qu’on va se sentir grosse et moche pendant notre grossesse.

– Le suivi du développement du foetus, semaine par semaine

– Les chapitres, très complets sur toutes nos interrogations de femme enceinte : pourquoi autant d’analyses de sang, les risques de fausses couches, l’alimentation de la femme enceinte, l’accouchement, etc.

– Son petit prix : 5,60 euros

J’ai moins aimé :

– Le manque d’illustration. J’aurais aimé voir dans cet ouvrage à quoi ressemblait ma crevette à 18, 25 ou 33 semaines. J’aurais aussi souhaité voir concrètement les positions conseillées pour faire de l’excercice (bien que très bien détaillées dans l’ouvrage).

Si cela vous intéresse, vous pouvez lire une interview d’Anna Deville sur le blog des paresseuses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :