Etre maman à 25 ans

15 Juil

A l’époque de nos parents, il était normal de se marier jeune et de faire un enfant dans la foulée. Aujourd’hui, se marier tôt et avoir un enfant à moins de 25 ans est pointé du doigt.

Je me suis mariée à 23 ans, j’ai eu mon enfant à 24 ans, et je suis plus qu’heureuse de mon choix de vie. Pourtant, régulièrement, les gens me prennent pour une inconsciente (il faut dire qu’en plus d’avoir fondé une famille jeune, je fais plus jeune que mon âge…) . Non pas que j’ai besoin de mettre les points sur les i, mais j’ai en tête quelques petites anecdotes sur ma jeune maternité. Les voici.

  • Quand j’étais enceinte, avec mon gros bide. Les gens n’osaient pas m’aborder, mais me regardaient clairement comme une inconsciente, du type « Ouhlala, mais voilà encore une ado enceinte ! ».

Alors que ma grossesse était voulue, je me sentais parfois gênée du regard des gens. Maintenant que ma fille est là, je n’en ai que faire de ce que peuvent penser les autres. Je suis une maman jeune, et c’est tout simplement génial.

  • Chez la pédiatre, lorsque Maëlys avait environ un mois et demi. Je l’allaitais, et tirais parfois mon lait pour pouvoir la nourrir lorsque l’on était de sortie, ou pour que son Papa prenne parfois le relais lors des repas. Pendant 10 minutes, la pédiatre nous a fait un speech de reproches « Non mais vous êtes inconsciente, votre bébé vous devez l’allaiter au sein et surtout pas lui donner de biberon. » « Pfff… Il vous suffit de sortir votre sein et de mettre une écharpe si vous être trop pudique » « Le papa, il aura tout le temps plus tard de nourrir son bébé, pour l’instant c’est à vous de le faire ! »

Non mais, c’est quoi ce speech pro-allaitement ? L’allaitement est quelque chose de personnel… On a chacun sa façon de vivre (ou non) cette expérience, et je n’ai pas supporté cet autoritarisme de la part d’une pédiatre qui voyait un couple de jeunes et qui en a  déduit qu’on ne savait pas nous occuper de notre fille. Résultat ? J’ai continué à allaiter comme je le sentais, mon bout de chou se porte on ne peut plus mieux, et surtout, nous avons changé de pédiatre.

  • Ma mère aussi fait plus jeune que son âge. Du coup, quand on se balade toutes les trois, on sent les regards interrogateurs des gens, qui se demandent à qui appartient le bébé. A la mère (qui dans ce cas serait un peu vieille pour être maman – désolée mam-), ou à la fille (qui, elle, serait bien trop jeune pour être maman!)

Ca nous fait sourire quand on se promène toutes les trois que les gens s’interrogent. Mais quand même, on reconnait bien la fille, la mère et la grand-mère, non ?

  • Je suis dans un magasin de chaussures avec ma mère et ma fille. La vendeuse, qui nous connaît bien ma mère et moi, me dit, d’un air gêné et me prenant un peu en pitié… « mais, vous avez du arrêter vos études avec le bébé ? Vous qui étiez à Sciences Po ! »

Merci de vous inquiéter pour moi. Mes études vont bien, j’ai eu le temps de les terminer. Je n’ai pas pris de retard dans mon cursus scolaire, donc quand on fait le calcul : bac à 17 ans, diplôme à 22 ans. Et j’ai même travaillé un an et demi avant d’avoir ma fille.

  • Chez l’ostéopathe. « Votre bébé, il était désiré ? » – Moi « oui, très » – Ostéo « et ça va, vous êtes heureuse ? » – Moi « énormément » – Ostéo « Vous êtes sûre, tout va bien, pas de baisse de tension ou de moral ? »

La question de savoir si mon bébé était désiré revient souvent, comme s’il était improbable de vouloir un enfant aussi « jeune »… Pire encore, avoir un bébé jeune devrait nous rendre malheureux ? Non mais, ma fille est la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie.

  • Régulièrement. « Ouhlala, mais qu’est-ce que tu es courageuse. Sciences Po, journaliste à Paris et maintenant…. mère au foyer dans le Nord. »

Non, non, ce n’est pas du courage. Ma vie, je l’ai choisi. Ce n’est pas parce que j’ai fais Sciences Po que je devais me tuer au travail pendant 10 ans avant de fonder une famille. Pour l’instant, j’ai décidé de mettre ma carrière professionnelle entre parenthèses pour m’occuper de ma famille. Cela ne veut pas dire que je ne retravaillerai pas – oh que non- ! Si ça se trouve, dans 2 mois, 6 mois ou un an je me lasserai de cela et je retravaillerai ! Et concernant le Nord, c’était un choix de vie plus que judicieux de quitter la capitale, le minuscule 2 pièces, la pollution et le métro pour revenir à nos origines, s’installer dans une maison avec jardin et se rapprocher de nos familles.

Je suis heureuse, très heureuse. Alors ce que les gens pensent de mon choix de vie, je m’en fiche ! Mais cela m’étonnera toujours comme les gens peuvent nous juger en un seul clin d’oeil…

Publicités

6 Réponses to “Etre maman à 25 ans”

  1. AAS 18 juillet 2011 à 16:56 #

    Coucou Alicia,

    Même si je n’ai pas encore d’enfant, je me sens vraiment concernée par ton post! Je fais aussi très jeune et parfois je rencontre des situations pas agréables : les gens pensent que mon mari est mon père ou si je dis que je suis mariée, les gens pensent à moitié que je suis une pauvre fille qui se serait jetée dans les bras d’un riche monsieur, bref un peu glauque!

    Je veux être comme toi une maman jeune, tout comme mes parents pour partager le plus de choses avec mes enfants mais j’ai peur qu’on me pointe du doigt aussi. Déjà j’avais des réflexions du fait que je me suis mariée jeune… alors là quand j’aurais un enfant!! Mais j’imagine qu’on a ce bonheur si fort en soi que les critiques des autres ne nous atteignent pas mais j’ai un peu peur des réflexions des gens qui m’entourent surtout!

    Pourtant on a fait tout bien : on s’est mariés, Arnaud a un travail, donc bon nous sommes un couple « irréprochable », mais j’entends déjà les mauvaises langues de la famille…
    As tu eu des problèmes avec tes proches? Comment bien les préparer?
    J’ai déjà assez peur d’une grossesse et de l’accouchement, je ne souhaite pas avoir cette pression supplémentaire!

    Si tu as des conseils, je suis preneuse!
    Merci beaucoup pour tes articles intéressants, touchants et féminins!!
    Aude-Aline

    • Alicia 21 juillet 2011 à 15:32 #

      Coucou !
      Merci pour ton adorable message. C’est vrai que faire jeune est plutôt embêtant pour l’instant, mais comme me le dit souvent ma mère (qui aussi fait beaucoup plus jeune que son âge), on sera bien contente dans 10 ou 20 ans d’en paraître 10 de moins !
      Contrairement à toi, c’est plutôt le regard des gens extérieurs qui m’embête. Ceux qui ne me connaissent pas (ou peu), et qui se permettent de juger mon choix de vie. Autour de nous, personne n’a été surpris lorsque l’on s’est fiancés (à 21 ans), que l’on s’est mariés (à 23 ans) ou que l’on a décidé de faire un enfant. C’était un peu la suite logique des choses : on est ensemble depuis le lycée, on s’est installés ensemble à Paris lorsque l’on faisait nos études… Une fois nos études terminées, il paraissait « logique » pour tout le monde que l’on se marie et que l’on fonde notre famille. Du coup, je n’ai jamais senti de reproches ou autres de la part de mes proches, je pense qu’ils étaient tous aussi enthousiastes que nous à l’idée que l’on ait un bébé… Je ne peux donc pas vraiment te donner de conseils à ce propos. Seulement, explique leur clairement tes choix, qu’ils les acceptent ou non. Juste pour qu’ils ne soient pas surpris le jour où tu leur annonceras que vous attendez un enfant ! C’est TA vie et celle de ton mari. Le regard des autres, laisse tomber. L’important c’est que tu sois heureuse ! Et en ce qui concerne la grossesse et l’accouchement… Moi j’en garde un EXCELLENT souvenir, vraiment. Que du bonheur !
      Gros bisous

  2. James 21 juillet 2011 à 13:18 #

    Hello,

    Meme si vos choix (mariage / bebe) m’ont surpris quelque part… (il faut dire que nous n’avons pas les mêmes vies!) Je ne vous ai jamais connu aussi heureux!

    Vous etes des parents géniaux, et je suis ravi de faire partie de votre entourage proche; de voir la puce grandir et de vous voir construire votre famille petit a petit!

    Ca n’apporte rien au débat, mais c’etait l’occasion ;)

    Je vous embrasse!

    • Alicia 21 juillet 2011 à 15:27 #

      Merci merci merci :) Des bisous

  3. missbrownie 21 juillet 2011 à 16:56 #

    Mariée à 21 ans, 1er bébé à 24 ans, 2ème à 25 ans et 3ème à 31 ans , sans jamais arrêté de travailler ;)
    Sauf là, pour le 3ème je voulais faire une pause, et finalement je vais me retrouver au chômage.
    Je n’ai jamais regretté mes choix, y a pas de raisons que tu regrettes.

    • Alicia 21 juillet 2011 à 22:08 #

      C’est sûr que quand on peut, faire des enfants jeunes c’est vraiment top, on peut en profiter à fond ! Bébé + déménagement m’ont poussé à faire une pause professionnelle (vu que j’ai du quitter mon ancien poste) mais je ne regrette ces choix pour rien au monde !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :